Loading...
La Salle des Habitants 2018-06-19T13:47:55+00:00

LA SALLE DES HABITANTS

La p’tite Brûlerie accorde beaucoup d’importance à l’impact social qu’elle peut avoir dans son milieu, et depuis ses débuts elle souhaite offrir un lieu de rassemblement et d’échanges à la communauté de Portneuf. Il est donc primordial que le lieu dans lequel elle opère ses activités soit chaleureux et inspirant. Initialement située sur le chemin du Roy, La p’tite Brûlerie a déménagé en juin 2017 dans une maison patrimoniale de 1840 qui possède une histoire exceptionnelle et qui semblait prédestinée à redevenir un lieu à vocation publique, comme un café.

La maison, située dans le cœur institutionnel et historique du village de Deschambault, en face de l’église, est traditionnellement reconnue comme la « salle des habitants ». Elle a été construite en corvée par les paroissiens vers 1840 et comportait initialement deux pièces, une pour les femmes et les enfants, l’autre pour les hommes. Ils venaient tous s’y reposer de la route parcourue à cheval afin de venir assister à la messe. Avec la venue de l’automobile, la salle a perdu de sont utilité et s’est transformée en logement pour le sacristain, puis en salle de réunion où le conseil municipal a siégé pendant plus d’un siècle.

Vers 1974, la maison était menacée de démolition par le gouvernement du Canada qui voulait y construire un bureau de poste à la place. La Société du Vieux Presbytère et des citoyens se sont opposés et sont intervenus afin de sauvegarder cette salle publique, dont il ne subsiste que de rare exemples au Québec, et ont gagné leur bataille. Depuis lors, la maison désormais nommée « salle des habitants » a connu diverses vocations : comptoir d’artisanat, logement du curé, boulangerie, puis elle a été vendue à un particulier qui y a opéré un bistro (Le Clandestin) de 1994 à 2000. La maison possède toujours des qualités architecturales précieuses pour le village, et en 2008 elle a été citée à titre de monument historique par le conseil municipal.

La « salle des habitants » était purement résidentielle depuis le début des années 2000, et beaucoup de villageois rêvaient de la voir redevenir un espace public. Ce rêve est devenu réalité, car on y trouve maintenant La p’tite Brûlerie, qui y a aménagé un espace café avec terrasse!

PHOTOS : Centre d’archives régional de Portneuf.

La p’tite Brûlerie accorde beaucoup d’importance à l’impact social qu’elle peut avoir dans son milieu, et depuis ses débuts elle souhaite offrir un lieu de rassemblement et d’échanges à la communauté de Portneuf. Il est donc primordial que le lieu dans lequel elle opère ses activités soit chaleureux et inspirant. Initialement située sur le chemin du Roy, La p’tite Brûlerie a déménagé en juin 2017 dans une maison patrimoniale de 1840 qui possède une histoire exceptionnelle et qui semblait prédestinée à redevenir un lieu à vocation publique, comme un café.

La maison, située dans le cœur institutionnel et historique du village de Deschambault, en face de l’église, est traditionnellement reconnue comme la « salle des habitants ». Elle a été construite en corvée par les paroissiens vers 1840 et comportait initialement deux pièces, une pour les femmes et les enfants, l’autre pour les hommes. Ils venaient tous s’y reposer de la route parcourue à cheval afin de venir assister à la messe. Avec la venue de l’automobile, la salle a perdu de sont utilité et s’est transformée en logement pour le sacristain, puis en salle de réunion où le conseil municipal a siégé pendant plus d’un siècle.

Vers 1974, la maison était menacée de démolition par le gouvernement du Canada qui voulait y construire un bureau de poste à la place. La Société du Vieux Presbytère et des citoyens se sont opposés et sont intervenus afin de sauvegarder cette salle publique, dont il ne subsiste que de rare exemples au Québec, et ont gagné leur bataille. Depuis lors, la maison désormais nommée « salle des habitants » a connu diverses vocations : comptoir d’artisanat, logement du curé, boulangerie, puis elle a été vendue à un particulier qui y a opéré un bistro (Le Clandestin) de 1994 à 2000. La maison possède toujours des qualités architecturales précieuses pour le village, et en 2008 elle a été citée à titre de monument historique par le conseil municipal.

La « salle des habitants » était purement résidentielle depuis le début des années 2000, et beaucoup de villageois rêvaient de la voir redevenir un espace public. Ce rêve est devenu réalité, car on y trouve maintenant La p’tite Brûlerie, qui y a aménagé un espace café avec terrasse!

PHOTOS : Centre d’archives régional de Portneuf.

LIVRAISON GRATUITE

POUR TOUTE COMMANDE DE 75 $ ET PLUS

ACHETEZ MAINTENANT